mercredi 2 avril 2008

CORSAIR offre royalement 100 euros aux passagers bloqués 48 heures à Punta Cana

Le vol CORSAIR qui devait relier Punta Cana (République Dominicaine) à Orly avait été retardé le 28 mars dernier.

L'avion est finalement arrivé à bon port le 30 mars après-midi.

CORSAIR a distribué un document à ses passagers en lui présentant ses excuses pour ce retard qualifié d'exceptionnel.

Il propose une indemnisation de 100 € par personne et une réduction de 150 € sur le prochain vol.


Cette proposition a le seul mérite d'exister.

Conformément à une jurisprudence récente, ce retard pourrait être considéré comme n'étant pas un simple retard.

La question est d'importance pour l'indemnité prévue par le règlement européen 261/2004.

Quoiqu'il en soit, retard ou annulation, les passagers ont de toute façon droit à être indemnisé pour le préjudice réel subi.

Du document CORSAIR, on peut déjà deviner que la compagnie prendra argument du problème technique pour essayer d'échapper à sa responsabilité financière.

Or, ici aussi, ce serait un raccourci trop hâtif que de considérer que tout incident technique est un cas de force majeure.

Le débat sera intéressant et d'importance puisque de 100 € par personne, les passagers pourraient aller jusqu'à réclamer 600 €, à majorer des indemnisations complémentaires en cas de préjudice supplémentaire.

1 commentaire:

Marion a dit…

Bonjour,

J'étais de ceux et celles qui n'ont pas été informés en temps et en heure des causes des annulations Corsair de cette fin mars... et qui ont dû attendre + de 24h pour avoir un vol vers la Réunion... !!
Nous n'avons su que le dimanche 30 après-midi que nous aurions effectivement notre vol qui revenait alors de Punta Cana. Notre vol avait été envoyé là-bas pour chercher les passagers bloqués (donc pas de raison de panne pour notre part ni de raison météorologique...).
Pour reprendre vos termes : "Quoiqu'il en soit, retard ou annulation, les passagers ont de toute façon droit à être indemnisé pour le préjudice réel subi [...]
Le débat sera intéressant et d'importance puisque de 100 € par personne, les passagers pourraient aller jusqu'à réclamer 600 €, à majorer des indemnisations complémentaires en cas de préjudice supplémentaire".

Et ma question est : qu'en est-il pour les passagers bloqués eux à Orly sans informations ? Comment peut-on réclamer une indemnité tout en sachant que le vol a été effectué et que j'ai n'ai pas renoncé à mon voyage (même si retardé de + d'un jour) ? Que doit-on invoquer ? Nous n'avons pas recu le type de lettre que les passagers du Punta Cana ont... mais une simple lettre stipulant le nombre d'heure de retard avec l'adresse de la cie pour toute réclamation...

Je me perds beaucoup dans le dédal d'informations à ce sujet...
Merci d'avance pour votre aide !

Marion